J’ai déjà pu lire cette étude SedD, elle n’apporte rien. Elle ne dit rien que nous ne sachions déjà. Mais la méthode Coué de M le Maire a un coût pour le contribuable, plus de 45 000€ ! »  

 « L’étude commandée par la SedD n’est pas une innocente étude sur l’appareil commercial du centre-ville mais bien une étude « faire-valoir » du Tramway. Une étude à charge ou à décharge plutôt des propos rapides et hasardeux du Maire sortant qui veut avoir raison contre les professionnels. Ces derniers affirment que le problème commercial du centre-ville est lié à l’accessibilité en termes de circulation (bouchon), de stationnement (manque de parking), de coût (prix du stationnement), symptômes plus marqués encore du fait même des travaux du tramway. M le Maire sortant affirme que le tramway va apporter une dynamique commerciale accrue… 

L’objet de cette étude est donc clairement défini : « Etablir le diagnostic de l’activité commerciale ; Définir l’ensemble des préconisations permettant […] d’accompagner la dynamique de l’arrivée du tramway […] »

Malheureusement, les faits sont têtus, mais notre Maire plus encore. Il s’est totalement enfermé dans son système de la pensée bunkérisée… Un nouveau principe de la méthode Coué où l’on ne cherche pas à se convaincre, mais à forcer les autres ! Une méthode à 45 000€ minimum.

Et que dit cette étude, rien de plus que ce que nous savons tous, par simple bon sens, mais là la méthode est rigoureuse, quasi scientifique… On vous demande de livrer votre simple avis :

  • La fréquentation des commerces est liée aux principes de proximité et de prix
  • Les difficultés actuelles sont liées aux travaux, à l’accès difficile et au stationnement prohibitif
  • Les notes attribuées sont excellentes pour les commerçants mais seulement 3/10 quant au stationnement
  • 66% des consommateurs interrogés et 75% des actifs ne changeront pas leur position quant à l’abandon du centre-ville comme lieu de consommation, et ce malgré le tramway

Rien n’y fait, le tramway n’apporte rien ! Mieux l’étude vient renforcer les critiques car ces consommateurs forcenés du shopping ou ces actifs contraints d’être au centre-ville se moquent de l’arrivée du tramway car :

  1. Les habitudes prises quant à se rendre sur les zones commerciales extérieures sont maintenant ancrées avec une nette faveur pour Chateaufarines… Cela semble faire écho à l’analyse des commerçants quant aux accès facilités par les voies de communications offertes à ces structures ;
  2. 2.    Le trajet du tramway ne répond pas aux attentes puisqu’il ne dessert pas le domicile ou le lieu de travail… Est-ce que le tracé ne devrait pas logiquement être au cœur de la densité urbaine ?
  3. Ce mode de transport ne répond pas aux attentes et habitudes actuelles du bisontins qui ne semblent pas l’attendre en majorité… Les réseaux de bus seraient-ils bien suffisants ?

Limite si le tramway ne va pas rouler à vide… 3% de remplissage… Un rapporteur de l’enquête publique l’affirme je crois…

Bien entendu, ce conseil municipal va être l’occasion pour M le Maire de nous expliquer que l’on n’a rien compris, que nous n’avons pas bien lu le dossier, tout simplement qu’il sait et que nous sommes les sots !! « Le bien-sachant, sachez c’est moi, le Maire sortant ».

Je ne souhaite donc pas participer à cette leçon de chose totalement ubuesque où face à une opposition avec les cartes en main, il paie (des études, des commissions ou des magistrats) pour voir… Comme au poker, mais c’est avec l’argent du contribuable qu’il veut faire tapis ! »