Le 29 mars, c’était les élections départementales sur le canton Besançon 1 ( Planoise, Avanne-Aveney, Franois, Rancenay, Grandfontaine, Vaux les Prés, Chemaudin, Dannemarie-Sur Crete ).

Sur ce nouveau canton, les électeurs ne nous ont pas qualifié pour le second tour. Je tiens à remercier nos ceux qui par leur vote nous ont fait confiance ainsi que mes colistiers Christine Werthe, Said Mechaï, Marlène Gaiffe et sans oublier tous mes amis qui ont tracté, fait du porte à porte, collé….

Je ne regrette pas ces moments passé avec eux sur le terrain à échanger, débattre avec nos concitoyens 

Nos concitoyens si nombreux à douter de la parole des politiques quels qu’ils soient ont voté Front National et c’est donc un vote de protestation. Nous avons été battu uniquement  par les électeurs qui ont voté FN .

Contre tout attente, ce n’est pas dans les communes que nous avons été battu, car nous avions travaillé sans relâche, ce qui a payé, car nous avons neutralisé le score du FN (975 voix chacun) sans oublier le peu d’écart avec le conseiller général sortant (depuis 2004) de seulement 174 voix en sa faveur. Notre objectif a été atteint dans les communes

Notre amertume a été d’être battus de seulement 300 voix par le FN sur le quartier de Planoise  (presque 30%) ce qui nous a privé d’un second tour. Ce vote de colère était palpable depuis des mois sur ce quartier. Mon seul regret de n’avoir pas assez eu de temps pour faire campagne à Planoise, car notre travail sur les communes nous ont pris énormément de temps.

Ai-je sous-estimé la rancœur des électeurs de gauche en pensant qu’ils allaient sanctionner  la politique de Hollande ? Peut-être car l’abandon de ce quartier par des élus locaux de gauche a favorisé l’abstention au premier tour et un report  sur la liste de l’extrême gauche, hélas des centaines de voix se sont reportées sur le FN au 1 tour !!

Mon positionnement politique sur le duel du second tour PS/FN a été clair lorsque j’ai été interrogé à ce sujet par France Bleu, à savoir que je laissais les  électeurs  choisir. Durant toute la campagne ils étaient nombreux à dire qu’ils ne supportaient plus que les partis politiques leurs disent comment voter.

J’espère que ce  canton ne va encore être abandonné par les 2 conseillers départementaux PS qui vont siéger durant 6 ans dans l’opposition, et sans oublier les candidats FN qui n’ont pas fait campagne, donc disparaître du champ politique pendant le même temps.

 En ce qui me concerne, j’ai pris des engagements avec mon équipe au lendemain des élections et je vais les tenir, donc le travail sur le terrain continue dès maintenant…..